Épisode 9 – Audrey : Être l’héritière

 Vous venez de découvrir la série ? Cliquez ici pour revenir au premier épisode.

            La nuit a été longue, ou courte, tout dépend du point de vue. J’ai regardé les heures défiler jusqu’à environs 4h00, avant de dormir une petite heure et demie. Les instructions laissées par mon père m’ont perturbée. Évidemment, l’âge avançant, il a pris ses précautions et je suis prête à tout pour l’aider, mais… l’entreprise ! J’ai été formée pour ça, mais depuis combien de temps je n’y ai pas mis les pieds ? C’est insensé !

            Un dernier coup de pinceau pour finir de parfaire mon maquillage, et mon manque de sommeil sera définitivement effacé. Les mains dans les poches, je descends lentement l’escalier pour rejoindre Maman à la table du petit déjeuner. Je ne vois pas comment je peux soutenir Papa, Maman ET Preston Industry. Mon courage a ses limites et j’ai bien peur que tout cela soit beaucoup trop me demander. Je m’arrête près de ma mère afin de l’embrasser sur la joue avant de m’asseoir à table.

— Bonjour, Maman. Tu as réussi à dormir un peu ?

            Meg arrive immédiatement, d’un signe de tête je la salue et lui fait comprendre que je me débrouille seule pour me servir.

— Oui, le Dr Mitchell m’a prescrit des somnifères. Il dit que c’est la seule solution pour que je tienne le coup.

— Il a raison. Tu as bien fait de l’écouter.

            Je me verse une tasse de thé tandis que Maman a le regard noyé dans son café noir. J’aurais souhaité lui parler de Papa, de l’entreprise, mais c’est impossible. Je suis là pour qu’elle se repose sur moi et non l’inverse. Dans un silence de mort, je bois tout doucement mon thé. Gorgée après gorgée, je rumine ce qui m’attend ce matin.

— Tu vas aller au bureau de ton père aujourd’hui ? lâche-t-elle soudainement.

— Je… Oui… Probablement. J’imagine, oui, je bredouille de surprise.

— Ne t’inquiète pas, ma fille. La situation est exceptionnelle et tu es la seule à avoir cette procuration. James et toi avez convenus de te laisser vivre ta carrière, mais tu n’en restes pas moins l’héritière, Audrey ! William est là, il te dira quoi faire. Ton père ne te demande rien de plus que de signer quelques documents à sa place. Tu peux faire ça ?

— Oui, évidemment. Signer quelques papiers, je répète pour me rassurer.

            Bien que discret, j’entends son soupir de soulagement. J’ignore la force dont elle a usé pour réussir à me dire ces quelques mots, mais je l’en remercie du plus profond de mon être. J’avais besoin de ça, de ses encouragements, du peu d’explications qu’elle seule détenait. Dans un geste, je repose ma tasse et tends le bras vers elle. Ma main agrippe ses doigts, mon pouce lui caresse l’index et mes lèvres lui soufflent un petit merci, aussi doux que mon amour pour elle. Sa réponse ne se fait pas attendre. Un sourire, forcé sur ses lèvres, mais sincère dans ses yeux.

            Notre petit déjeuner se termine dans le même silence que lorsque nous l’avons commencé. Très vite, Malcolm fait son apparition pour nous conduire à l’hôpital. Je sens la nervosité de Maman s’accroître au fur et à mesure que nous nous rapprochons. Une fois dans la chambre, elle s’installe au chevet de mon père et ne le quitte des yeux que lors du passage du médecin.

            Les résultats des examens passés hier ne sont ni encourageants ni alarmants. L’état de Papa est stationnaire. C’est un coup de poignard dans le cœur, j’espérais tellement une bonne nouvelle. Un espoir d’amélioration rapide. Je me raccroche à l’idée que si la situation n’empire pas c’est que mon espoir n’est pas enterré. Il va se remettre. Cela prendra peut-être un peu plus de temps que prévu, mais il va se remettre.

            L’ambiance pesante dans la chambre finit par me motiver à me rendre à Preston Industry. Je vois dans le regard de ma mère que ma décision d’y aller si vite l’apaise. C’est un bon choix ! Et puis William gère la boite. Quelques signatures ici et là, il n’y a rien de sorcier. Avant même que je n’ai le temps de m’en apercevoir, Papa aura repris sa place et j’irai faire une journée shopping et spa avec Maman pour nous relaxer après une telle épreuve.

Episode suivant ->

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s